Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Tribune de Vaucresson

La Tribune de Vaucresson

Blog interactif d'information


Urbanisme/ PLU : Le Préfet en veut encore plus !!!

Publié par Jerome DEPRIMOZ sur 30 Mai 2016, 13:03pm

Catégories : #Urbanisme

Urbanisme/ PLU : Le Préfet en veut encore plus !!!

Même si le 17 mars 2016 le Préfet des Hauts de Seine a donné un avis favorable sur le PLU de Vaucresson arrêté par délibération le 10 décembre 2015, ses réserves sont claires : « Une augmentation de la production de logements sur le territoire communal est un enjeu prioritaire pour Vaucresson ».

Le Préfet considère que le règlement d’urbanisme pour notre ville est très protecteur, qu’il pourrait compromettre la mobilisation du potentiel foncier et empêcher d’atteindre les objectifs fixés d’urbanisation de notre ville.

Souhaitant pousser la ville à atteindre le taux légal de 25% de logements sociaux, le Préfet demande qu’une part très importante de la production de logements neufs soit dédiée au logement social en même temps que des opérations de conventionnement du parc existant seraient menées.

Il suggère plusieurs moyens pour augmenter encore plus les possibilités de construire des logements sur le territoire de Vaucresson. Les principales pistes proposées par le Préfet pour modifier le PLU dans le sens d’une plus forte urbanisation sont les suivantes :

  • Étendre les secteurs de densification préférentiels actuellement définis autour de la Gare et le long du Boulevard de la République vers le sud de la commune le long du Boulevard de Jardy,
  • Construction de logements sur le parking de la SNCF,
  • Modifier les règles de constructibilité en particulier en augmentant les hauteurs pour les projets de construction sur les zones UDb, UAb , UFa … ( espaces des coteaux Sud et des résidences de Vaucresson et de Beauvillier, espaces situés au Sud de la gare, résidences situées aux abords Nord-Ouest de la rue du Professeur Victor Pauchet et de l’allée de Saint-Cucufa, ainsi qu’aux espaces situés entre l’avenue de la Celle Saint-Cloud et le Haras Lupin …),
  • Majorer la constructibilité ou les emplacements réservés augmenteraient la production de constructions favorisant la mixité sociale.

Le Préfet confirme ainsi sa volonté d’augmentation des projets de construction dans notre ville, et d’intensification de son urbanisation.

Encore faut-il que ces volontés préservent la qualité architecturale de notre commune, respectent et valorisent ses espaces verts et ses ressources paysagères, et préservent le caractère de son patrimoine urbain, son cadre de vie et son identité. C’est aux vaucressonnais, et à ses représentants municipaux de s’en assurer, notamment au travers de l’enquête publique actuelle.

On peut néanmoins s’étonner que certains aspects soient délaissés dans le PLU de Vaucresson tel qu’il est présenté aujourd’hui. En effet, dans l’hypothèse d’un accroissement de la densité urbaine, les réponses aux enjeux suivants n’apparaissent pas clairement :

  • Qu’elles vont être les mesures qui vont être prises pour accompagner cette urbanisation en matière de développement des commerces et de valorisation de l’activité commerciale dans la commune. Aujourd’hui la vision de la ville sur ces sujets, et son illustration dans le PLU, demeure très vague voire inexistante.
  • Qu’elles sont les mesures qui sont envisagées pour améliorer les accès (routiers ou ferrés) de la ville, et pour faciliter les transports dans notre commune ? De nombreux problèmes de fluidité de circulation existent déjà dans notre commune et ils ne pourront que croître avec la densification de l’urbanisation.

Toutes ces réflexions ne peuvent que motiver les vaucressonnais à faire part de leurs inquiétudes, de leurs suggestions, ou de leurs remarques en Mairie sur le registre dédié à l’enquête publique sur le PLU.

Dépêchons-nous, cette enquête se termine le 7 juin 2016

Commenter cet article

Jacquet 07/06/2016 14:24

Quelques remarques sur la constructibilité dans Vaucresson pour répondre au préfet :
• Étendre les secteurs de densification préférentiels actuellement définis autour de la Gare et le long du Boulevard de la République vers le sud de la commune le long du Boulevard de Jardy,
• Construction de logements sur le parking de la SNCF,
• Modifier les règles de constructibilité en particulier en augmentant les hauteurs pour les projets de construction sur les zones UDb, UAb , UFa … ( espaces des coteaux Sud et des résidences de Vaucresson et de Beauvillier, espaces situés au Sud de la gare, résidences situées aux abords Nord-Ouest de la rue du Professeur Victor Pauchet et de l’allée de Saint-Cucufa, ainsi qu’aux espaces situés entre l’avenue de la Celle Saint-Cloud et le Haras Lupin …),
• Majorer la constructibilité ou les emplacements réservés augmenteraient la production de constructions favorisant la mixité sociale.
Eviter la densification des zones urbaines proches de Paris a été perçu comme une nécessité au moment de la construction des villes nouvelles. Un pas en avant !
Il s’agit aujourd’hui de favoriser la mixité sociale, mais cela entraine une densification. Deux pas en arrière !
Voilà une politique de gribouille.
La seule politique raisonnable pour éviter la densification est de remplacer des logements actuels et de les mettre en logements sociaux. Ainsi pour obtenir le taux de 25%, si l’on construit 800 logements sociaux en sus des 270 en janvier 2013 sur les 3610 logements, on atteint 1070/4410, près des 25%; si l’on rachète 600 logements et que l’on transforme en logements sociaux, on passe à 870/3610.

Jerome DEPRIMOZ 08/06/2016 11:00

Cher Monsieur,
Vos remarques sont tout à fait pertinentes.
Nous rappelons toutefois que la loi SRU, revue en 2013 par la loi Dufflot 1, oblige les communes à entreprendre des programmes de construction pour rattraper leur retard si elles disposent de moins de 25 % de logements sociaux.un programme de rattrapage de construction de logements sociaux est défini par périodes triennales, avec un accroissement du nombre
de logements prévu pour chaque période supérieur à 15 % de la différence entre le nombre de logements sociaux à construire pour atteindre la proportion de 25% et le nombre de logements sociaux sur le territoire de la commune.

Dans le respect de cette loi, la ville de Vaucresson ne pourra donc se soustraire au lancement de projets de constructions intégrant des logements sociaux.

Le tout est de savoir dans quelles limites et dans quelles zones de son périmètre urbain, le PLU étant établi pour réglementer ces futures initiatives immobilières.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents