Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Tribune de Vaucresson

La Tribune de Vaucresson

Blog interactif d'information


Le Trapèze : des interrogations en suspens autour d'un projet immobilier hasardeux !

Publié par Jerome DEPRIMOZ sur 28 Mars 2018, 09:42am

Catégories : #Urbanisme

 

Les vaucressonnais ont été avertis avec la dernière communication du journal de la Mairie (JDV n°25), que le projet sur le terrain Yves du Manoir (zone du Trapèze) était en phase de lancement.

Une réunion publique a été organisée par Mme le Maire le 12 mars 2018 afin de présenter ce projet à tous ceux qui étaient intéressés.

Cette réunion a permis de faire la lumière sur certains points :

  • De nombreux sujets, pourtant déjà relevés en conseil Municipal privé le 12 février 2018 (public non autorisé) demeurent toujours sans réponses.
  • La concertation des riverains semble avoir été succincte avant l’approbation du projet par la Métropole Grand Paris. Les « ateliers » à venir, organisés par Mme le Maire, seront-ils entendus, alors que tous les principaux enjeux semblent déjà fixés ?

Les deux principales interrogations concernant ce projet portent sur :

Le stationnement des véhicules :

Pour les 130 logements (dont la moitié en logements sociaux) de l’ensemble de la résidence, il n’est prévu que 111 places de stationnement en sous-sol et 10 en surface. D’après le calcul appliqué, seulement une demi place par logement social est comptée !!  Il est probable que très rapidement les habitants de cette résidence ne trouvent pas assez de place pour stationner leurs véhicules. Et c’est sans compter ceux de leurs visiteurs, ni ceux qui viendront dans les activités commerciales de la résidence (1000 m2 leur sont attribués !). Les nombreux riverains du Trapèze reconnaissent déjà qu’ils ont des difficultés pour se stationner actuellement, cela risque donc d’être encore pire lorsque ce projet sera réalisé !!

 

Le système de chauffage de la résidence :

Le chauffage de cette résidence sera généré par un système de récupération de la chaleur générée par tous les équipements utilisés pour la gestion et l’aération du tunnel de l’A86 (ordinateurs, ventilateurs ….) Ce procédé entièrement nouveau ne présente encore aucun retour d’expérience. On peut alors s’interroger sur la pérennité d’une telle source de chaleur, sachant que dans les années à venir on peut supposer que les équipements dégageront moins de chaleur qu’aujourd’hui. Qu’en sera-t-il alors du chauffage de cette résidence ?

 

D’autres interrogations ont été formulées durant cette réunion, mais semblent restées sans réponses de la part de la Municipalité et des entreprises lauréates de ce projet :

  • La Mairie ne justifie le lieu de ce projet, qui va entrainer la suppression d’un terrain de football) que par la nécessité de construire des logements afin de satisfaire les critères de la loi NOTRE. Pour Mme le Maire, ce terrain est actuellement vide, et n’a pas d’utilité pratique !
  • Le Conseil Municipal n’a jamais été consulté sur ce projet, à peine a-t-il été informé de l’attribution de ce projet à un groupement d’entreprises en réunion privée.
  • Aucune étude d’impact n’a encore été demandée sur ce projet (impact environnemental …)
  • Un passage piéton devrait être créé pour rejoindre le centre-ville, mais son tracé n’est pas encore fixé.
  • Une seule entrée pour l’ensemble de la résidence, qui apparait étroite pour les véhicules de transport (dégagement nécessaire pour les camions), et risque d’être rapidement saturée.
  • Ce projet entraine la destruction de nombreux arbres, dont la replantation n’est pas assurée.
  • Le jardin potager qui est prévu risque d’être rapidement pollué à cause de la proximité de l’autoroute.
  • La proximité de l’aérateur d’extraction du tunnel de l’A86 risque de rendre l’emplacement de la résidence désagréable !
  • La zone égout n’est pas encore formalisée à cet endroit
  • La densité de population de cette résidence apparait pour de nombreux riverains trop importante.
  • Ce projet immobilier emplit une « dent creuse », et risque d’en créer une autre (le terrain de football restant) qui sera alors comblée par un nouveau projet immobilier.

N’oublions pas qu’en 2001, l’édile actuelle de Vaucresson, fraichement élue, s’était vivement opposée à toute construction dans cette partie de la ville, en prétextant qu’il fallait protéger son caractère vert et boisé. Il semblerait d’ailleurs qu’à cette époque un arrêté préfectoral ait rendu ce terrain non constructible. Mais qui s’en rappelle ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents